Tunisie. Terrorisme : Vers une guerre d’usure


Terrorisme : Vers une guerre d’usure 

L’officier Socrate Cherni, natif de 1985, était le plus jeune chef de brigade du pays
Sidi Ali Ben Aoun ne déroge pas à la règle. Comme à chaque occurrence tragique du même type, le ministère de l’Intérieur sort de son mutisme après quelques heures d’une attente parfois superflue. Son porte-parole, Mohamed Ali Aroui, a livré le bilan officiel de la tuerie de Ben Aoun dans la soirée de mercredi : 6 morts et 3 blessés côté forces de sécurité et simplement 1 élément tué et un autre blessé, côté terroristes (estimés à une dizaine de fugitifs). Comment expliquer pareille déroute dans une guerre censée être asymétrique dans le sens inverse ?
 
Impossible, d’abord, de ne pas penser à une vengeance méthodique en écho à l’opération de Goubellat du weekend dernier. Une voiture recherchée à Goubellat a d’ailleurs été retrouvée stationné près du domicile encerclé.
Le bilan lui-même permet aux groupes armés de riposter quasiment coup pour coup. Un exploit, lorsque l’on sait que la descente de mercredi avait cette fois prévu tous les renforts nécessaires : des membres d’élite d’une brigade anti-terroriste et même une infirmerie mobile accompagnaient dans une dizaine de véhicules les agents de la Garde nationale.
Au-delà du tuyau déjà remis en question dans sa loyauté (3 résidences suspectes ont été signalées), les terroristes ont donc mis à profit l’effet de surprise et utilisé des armes de guerre, y compris des grenades.
La symbolique de la région est forte. Imputant sans discernement le massacre aux « islamistes d’Ennahdha », des familles de victimes sous le coup de l’émotion ont promis que « tout comme Sidi Bouzid a porté ces gens au pouvoir, leur chute passera par Sidi Bouzid ».       
Pourquoi maintenant ?
La localité à l’ouest de Sidi Bouzid est bien connue des spécialistesdu djihadisme. Dès 2012, Sidi Ali Ben Aoun fait parler d’elle à l’arrivée du prédicateur radical longtemps interdit de séjour en Tunisie El Khatib El Idrissi, natif de la délégation, un non voyant autour duquel s’installe rapidement un certain culte y compris sur les réseaux sociaux salafistes.  
Si elles ne l’ont pas encore annoncé explicitement, opération en cours oblige, il semble que les autorités aient entrepris une campagne d’envergure destinée à en finir avec les poches connues de terrorisme. Sauf qu’ayant tardé, elles trouvent face à elles des groupes bien implantés, prêts au combat.
Selon le ministère de l’Intérieur, fait inédit, deux véhicules étaient en passe d’être piégés par des explosifs sur les lieux.    
Une énigme politique
Pourquoi cette accélération risquée à ce moment précis hautement politique, au seuil du dialogue national ? Il semble que le gouvernement Larayedh ait à cœur de marquer des points dans la lutte antiterroriste, principal point noir de son bilan.
Jusqu’ici, le moins que l’on puisse dire est que l’effort est contre-productif. Une grève générale jeudi a été décidée par le bureau local de l’UGTT à Sidi Bouzid, tandis que dans son speech en retard de plusieurs heures, le Premier ministre est apparu exténué mercredi et n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes.
De quoi attiser les théories du complot dans les deux sens : ceux qui pensent qu’un terrorisme très pratique tombe à point nommé pour la pérennité du pouvoir au nom de l’union sacrée, tout comme ceux qui sont persuadés que les salafistes sont manipulés par plus malin qu’eux, exploitant leur idéalisme pour nuire de façon rédhibitoire à l’image de l’islam politique.

Seif Soudani

– See more at: http://www.lecourrierdelatlas.com/585323102013Terrorisme-Vers-une-guerre-d-usure.html#sthash.aa7Yx1xy.dpuf

Publicités

A propos soufiene bouzid

لا يهمّ السبب الذي نبكي من أجله ، فقد كانت قلوبنا تمتلئ بالأحزان لدرجة أنّ أيّ شيء يكفي ليكون سبباً ... عبد الرحمن منيف/ شرق المتوسط
Cet article a été publié dans l'actu. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s